Rechercher
  • declaration-iaresp

IA et faire les bons choix : Yoshua Bengio nous livre ses impressions

English to follow.

Professeur au Département d’informatique et de recherche opérationnelle et directeur scientifique de Mila – Institut Québécois d’Intelligence Artificielle, Yoshua Bengio a toujours été fasciné par l’intelligence sous toutes ses formes, ainsi que par son évolution. Spécialiste des sciences des données, nous lui devons aujourd’hui « l’apprentissage profond », cette technique s’inspirant du fonctionnement des neurones de l’être humain qui a notamment permis de créer la reconnaissance vocale et de l’image, des avancées technologiques qui furent marquantes. Persévérant, chevronné et passionné, M. Bengio est un précurseur dans le domaine de l’IA, s’intéressant depuis plusieurs années aux réseaux de neurones artificiels.


Selon M. Bengio, l’intelligence artificielle ne se limite pas à une seule définition. En effet, il en existe plusieurs niveaux, pouvant se déployer dans des domaines très précis ou bien plus larges. Contrairement à l’intelligence humaine, qui est le fruit de l’évolution naturelle, l’IA est développée par des experts en technologies afin de faciliter notre quotidien. Toutefois, contrairement à l’être humain, qui est doté d’une capacité à maîtriser un vaste champ de connaissances, il y a encore bien du chemin à faire avant de créer des intelligences artificielles qui seront en mesure de penser comme nous le faisons.


Il n’en reste pas moins que nous sommes de plus en plus exposés à de multiples technologies, et ce, quotidiennement. La question à se poser est donc, quelle est notre place en tant qu’être humain dans une société qui est de plus en plus automatisée ? Du point de vue de l’expert, si nous faisons les bons choix, nous allons bénéficier d’une bien plus grande place. Toutefois, cela n’est possible que si le bien-être matériel provoqué par l’automatisation et les applications de l’IA est partagé de manière équitable entre tous. De cette façon, les valeurs humanistes ainsi que les aspects émotionnels et relationnels, c’est-à-dire ce qui nous distingue réellement des machines, prendront significativement plus de valeur. Tel que déclaré par M. Bengio, « au lieu de se concentrer sur la survie individuelle, l’humain pourra se concentrer sur sa contribution positive au groupe, de plus en plus libéré de cette forme d’esclavage que constitue le travail pour beaucoup de gens ».

C’est pourquoi il est également primordial, selon l’expert, de réglementer l’IA. Les technologies émergeant de cet outil sont très puissantes et peuvent avoir des effets tant positifs que négatifs sur la société. Bien sûr, cela dépend de la manière dont nous l’utilisons ainsi que des usages auxquels elle est destinée.

Dans ses recherches, M. Bengio s’inspire largement de l’intelligence naturelle que les êtres humains et les animaux possèdent. Cette façon de faire le guide dans sa quête d’une IA meilleure, plus éthique et raffinée. Il stipule que les ordinateurs actuels sont encore très pauvres en intelligence, et que plusieurs efforts sont de mise afin de créer une IA qui saura répondre à nos besoins, mais également pour préserver l’autonomie individuelle de l’être humain, qui est menacée par la dépendance aux outils technologiques, omniprésents dans la société actuelle.


Biographie


Yoshua Bengio est un chercheur canadien spécialiste en intelligence artificielle, et pionnier de l’apprentissage profond. Il est né en France en 1964, a fait ses études à Montréal, a obtenu son doctorat en informatique de l’université McGill en 1991 et a effectué des études postdoctorales au Massachusetts Institute of Technology (MIT).


Depuis 1993, il est professeur au Département d’informatique et de recherche opérationnelle de l’Université de Montréal. Il est aussi directeur scientifique de Mila – Institut Québécois d’Intelligence Artificielle et titulaire de la Chaire de Recherche du Canada sur les algorithmes d’apprentissage statistique.


En octobre 2009, il reçoit le prix Urgel-Archambault pour ses recherches en intelligence artificielle. Il codirige le programme de l’Institut canadien de recherche avancée (ICRA) sur l’apprentissage automatique et l’apprentissage biologique. Son ambition est de comprendre les principes de l’apprentissage menant à l’intelligence.

Il enseigne un cours gradué (IFT6266) et supervise un large groupe d’étudiants et stagiaires postdoctoraux. Ses travaux sont fortement cités (plus de 130 000 citations par Google Scholar en septembre 2018, avec un H-index de plus de 120 qui croît rapidement).


Artificial intelligence: “Instead of focusing on individual survival, human beings will be able to focus on their positive contribution to the group” – Yoshua Bengio


As a professor at the Computer Science and Operations Research Department and Scientific Director of Mila, the Quebec Artificial Intelligence Institute, Yoshua Bengio has always been fascinated by intelligence in all its forms, as well as by its evolution.


Pr. Bengio is a specialist in data sciences, and can be credited with founding what is commonly referred to as "deep learning", a technique inspired by the functioning of the neurons of the human brain which can create voice and image recognition, both new technologies. Hard working and passionate, Pr. Bengio is a precursor in the field of AI and has always been interested in artificial neural networks.

According to Pr. Bengio, artificial intelligence is not limited to a single definition. There are several applications, which can be deployed in specific or wider areas. Unlike human intelligence, which is the result of natural evolution, AI is developed by technology experts in order to make our lives easier. However, unlike humans, who have the ability to master a large amount of knowledge, there is still a long way to go before creating artificial intelligences that will be able to think the way we do.


The truth is that technology plays a much bigger role in our daily lives than ever before. Thus, the question we have to ask ourselves is what is our place as human beings in a society that is becoming more and more automated? From the expert's point of view, if we make the right choices, we will benefit from a much bigger place. However, this is only possible if the well-being caused by automation and AI applications is shared equitably among all. That way, moral human values ​​as well as emotional and social aspects, which are the elements that really set humans apart from machines, will take on significantly more value. As stated by Pr. Bengio, "instead of focusing on individual survival, human beings will be able to focus on their positive contribution to the group, and will be freer from work which is a form of slavery for so many people.”

In the end, this is why it is essential to regulate AI. The emerging technologies of this tool are very powerful and can have negative impacts on society. In order to do his research, Pr. Bengio takes his inspiration into the natural intelligence of human beings and animals. It allows him to guide his work towards a better, more refined and ethical AI. He states that actual computers are still very poor in intelligence, and that further research is needed to create AI solutions that will not only meet our needs, but also will preserve the individual autonomy of humans, who are constantly threatened by the dependence on digital technologies which are ubiquitous in today’s society.


Biography


Yoshua Bengio is a Canadian researcher who specializes in artificial intelligence, and a pioneer of deep learning. He was born in France in 1964, was educated in Montreal, obtained his Ph.D. in Computer Science from McGill University in 1991, and completed postdoctoral studies at the Massachusetts Institute of Technology (MIT).


Since 1993, he has been a professor at the Computer Science and Operations Research Department at the Université de Montréal. He is also the Scientific Director of Mila - Quebec Artificial Intelligence Institute - and stakeholder of the Canada Research Chair in Statistical Learning Algorithms.


In October 2009, he received the Urgel-Archambault Award for his research in artificial intelligence. He is also the co-director of the Canadian Institute for Advanced Research (CIFAR) program on machine and biological learning. His goal is to understand the learning principles leading to intelligence.


His works are highly cited, being the computer scientist with the largest number of quotes per day, worldwide.

963 vues1 commentaire

© 2018 Déclaration de Montréal pour le développement responsable de l'IA

Université de Montréal

Suivez-nous!

  • Grey Twitter Icon
  • Grey Flickr Icon