PROPOSITIONS CITOYENNES

Proposed Edits from the Montreal AI Ethics Meetup community, Gupta et al.

Octobre 2018

Background to this proposal:

 

  1. The comments submitted in this document are a summary of discussions involving over a 100 multidisciplinary scholars, including AI researchers, and concerned citizens, who met during eight 2-hour bi-monthly AI Ethics Meetup sessions to review and discuss the principles of the Montreal Declaration.

  2. In general, this was a great exercise for the local Montreal AI ecosystem. We also believe the set of principles, along with points-to-consider for further guidance, are an important contribution to international discussions in this area, and indeed complementary to the recent IEEE Ethically Aligned Design, Asilomar Principles and UK House of Lords Select Committee recommendations.

  3. If we wish to make a “distinct” Montreal contribution, then, we should consider further what exactly would be our special contribution, its goals and the community(ies) we wish to represent, so that we are clearly acting towards a common cause and contributing productively to international efforts.

  4. What follow are the thoughts summarized and organized by suggested reframing of the principles and points to consider that would further enrich the declaration.

Recommandations de l'Ordre des ingénieurs du Québec

5 juin 2018

À travers l'usage exponentiel des tablettes et téléphones intelligents, l'intelligence artificielle (IA) est désormais une réalité bien installée dans notre vie quotidienne. Elle l'est aussi, de plus en plus, dans celle des entreprises qui choisissent de tirer profit du potentiel des dernières évolutions technologiques (big data, robotique et automatisation, Internet des objets, réalité augmentée) par le recours à l'apprentissage automatique ou profond...

Commentaires sur la déclaration, par Bruno Robert

30 avril 2018

Bonsoir,

Je suis à la dernière extrémité pour vous envoyer mes commentaires sur la place que devrait occuper, selon moi, l'intelligence artificielle dans la vie des êtres humains. J'ai participé à un atelier de co-construction de votre équipe au Musée de la civilisation de Québec. Le thème sur lequel s'est penché mon groupe concernait l'éducation...

Une gestion des IA pour le plus grand nombre

21 avril 2018

Puisque dans cet exercice il nous serait demandé quelque recommandation, il serait surtout important de reconnaître les besoins des gens en matière d'IA et pour lesquels certains seraient criants. Il serait donc important de reconnaître qu'il ne s'agirait pas ici de trop s'attarder à ce que serait l'intelligence mais bel et bien plutôt ce que seraient les problématiques réelles et spécifiques pour lesquelles nous ferions de façon assez limitée des choses pour les solutionner.

Contrer toute instrumentalisation de l’humain par l’IA et l’idéologie qui l’accompagne, par Jean-Claude Ravet

16 avril 2018

L’instrumentalisation de l’humain est un enjeu central du développement de l’Intelligence artificielle (IA). Un des rôles de l’éthique dans développement de l’IA est d’assurer que celui-ci soit mis au service de l’humain. L’IA est porteuse de promesse mais aussi de danger. Dans les deux cas, cela concerne autant l’utilisation qu’on fait de l’IA que des machines en tant que telles. Car, avec l’IA, la frontière entre l’usage de la technique et la technique elle-même se brouille plus que jamais. Compte tenu du haut niveau de rétroaction avec l’environnement de différentes technologies liées à l’IA, celles-ci acquièrent une certaine autonomie technique qui les rend capable de prendre des décisions d’action à l’intérieur des paramètres préétablis par les algorithmes. Elles peuvent donc influer sur les comportements et les pensées des usagers, en venir à les conditionner, à les manipuler...

Pour une saine contribution des PME technos au développement éthique de l’intelligence artificielle (IA), par l'Association québécoise des technologies (AQT)

30 mars 2018

Les entreprises québécoises du secteur techno sont en première ligne dans le développement et dans l’intégration de l’intelligence artificielle à leurs solutions et services. Cette contribution essentielle doit être concertée et conduite au regard des valeurs de la présente déclaration. Considérer la dimension éthique de l’intelligence artificielle (IA) conduira à un développement économique sain et responsable de l’industrie. Aujourd’hui, l’enjeu est d’autant plus grand qu’il est encore temps de prendre des décisions importantes qui assureront une croissance durable à l’abri de potentielles dérives idéologiques et commerciales impliquant cette technologie...

Réflexions et proposition autour des valeurs et questions posées par La déclaration de Montréal pour un développement responsable de l'intelligence artificielle, par Annick Hernandez

30 mars 2018

Auteurs
Annick Hernandez, directrice, hernandez.annick@gmail.com
Guillaume Hernandez, étudiant en génie physique, g.t.b.hernandez@gmail.com Raphaël Hernandez, designer industriel, raphael.hernandez@hotmail.ca


Méthodologie
1- nous avons lu les questions et déclarations pour chacune des valeurs inscrites dans la déclaration
2- nous avons participé à la présentation UQAM - Conférence éthique de l'IA le 15 février dernier
3- nous nous sommes rencontrés deux fois 4 heures pour discuter
4- nous avons élaboré le présent mémoire...

Personal Profiles to Protect Privacy, Smart Contracts & Loyal AI, par G. Wark

29 mars 2018

This proposal recommends protecting personal privacy by entrenching the concept of a registered, protected personal profile into our legal and ethical system. It then discusses using smart contract to protect those profiles, while facilitating trade, transactions and social interactions. Finally, it suggests a new paradigm of ‘loyal AI’ in which each individual can use their own personal AI tools to manage their profile data and help maintain person power in a technology dominated world...

Pour un développement responsable de l’intelligence artificielle qui respecte le droit à la vie privée et responsabilise tous les acteurs impliqués, Mémoire de la Commission d'accès à l'information

29 mars 2018

L’intelligence artificielle (IA), de par son recours à des données massives, incluant des
renseignements personnels (RPs), et à des processus automatisés de prise de décisions
ou algorithmes, soulève plusieurs enjeux en matière de protection des RPs et de la vie
privée. Comme l’indique le préambule de la Déclaration de Montréal2, « ces machines
intelligentes […] cherchent, traitent et diffusent des informations ». Certains grands
principes de protection de RPs universellement reconnus, présentés en annexe, sont
parfois remis en question, peut-être même oubliés, lors du développement de nouvelles
technologies et plus particulièrement de l’IA.

Recommendation for the Development of an Oversight Body for Development of AI applications in Canadian Organizations, par John McNally - MA Candidate, Carleton University

18 mars 2018

AI development should be required to meet the same degree of external scrutiny as cyber-security mandates, with individual firms being forced to meet external standards. Additionally, the creation of an oversight agency within ISED or an appropriate government body would allow for the Canadian government to engage with firms, develop standards to ensure data protections/ethical issues are engaged with, and would allow government involvement in the cutting-edge research space of AI...

Compte rendu en vue de la participation à la campagne de consultation de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle, à l'UQÀM

Mars 2018

Le jeudi 15 février 2018 à l’Agora Hydro-Québec de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) s’est tenue une soirée de réflexion autour de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle. La première version de la Déclaration a été présentée en novembre 2017. Il s’en est suivi une période de consultation sur cette première version qui se termine à la fin du mois de mars 2018. Dans la mouvance de cette
consultation, l’UQAM a organisé un événement s’intitulant « Pour un développement responsable de l’IA : Soirée de réflexion autour de la Déclaration de Montréal ».

Éthique et algorithmes, par Lise Parent, citoyenne

6 mars 2018

Il ne se passe plus une semaine sans qu’on nous annonce encore une nouvelle avancée de l’intelligence artificielle (IA) ou qu’on nous mette en garde contre ses possibles dérives[1]. Des applications transformatrices, pour ne pas dire perturbatrices, utilisant des algorithmes d’apprentissage profond ont déjà un impact certain sur nos vies : travail, communication, transport, médecine diagnostique, affaires et finances, justice et armée. Même chez les spécialistes, l’excitation et l’anxiété sont palpables. Aucun domaine qui s’alimente à des masses de données pour prévoir des issus ne sera oublié...

Responsible AI requires stronger privacy protections and inclusive democratic governance, par Ariane Quintal, BSc, Matthew Sample, PhD, Eric Racine, PhD

19 février 2018

In this comment, we raise concerns regarding two of the principles included in the Montreal Declaration for Responsible AI, namely privacy and democracy. Our recommendations are not comprehensive, but instead suggest what we take to be the primary issues left unresolved by the two principles...

Pour une conception minimaliste de l’éthique appliquée à l’intelligence artificielle, par Pierre Musseau-Milesi

28 janvier 2018

Résumé : Pour analyser des implications éthiques sur l’IA, il est proposé d’utiliser une grille d’analyse d’une part en fonction de la position du bien visé par celui qui agit (à la première, deuxième ou troisième personne), d’autre part à travers l’opposition entre une approche maximaliste et une approche minimaliste. Cette analyse permet de souligner des arguments pour refuser toute conception maximaliste d’une éthique de l’IA. Elle conduit également à recommander une conception minimaliste qui pourra être suffisante pour définir un programme volontariste de développement responsable de l’IA...

HumanAware.ORG response to the Montreal Declaration – Responsible AI

10 janvier 2018

Is it acceptable for an autonomous weapon to kill a human being? An animal?

no entities, living or non-living, should have the right to kill any living entities, without being judged by a local governing human authority. no entities, living or non-living, part of the law enforcement body or not, should have the right to build or the right to use autonomous weapons...

Sans titre

23 novembre 2017

Hi,

I have general comments that don’t particularly fit within the way you are asking for feedback so I am sending this initial “comment” for now. It may sound harsh though J. Here is what I had written to an internal AI team here at the NRC in response to your declaration...

Sans titre

3 novembre 2017

Les résultats obtenus avec les données mises en commun doit devenir propriété du bien commun

Ne pas faire signer de déclaration de renoncement à nos droits sur nos données

Toujours appliquer le principe de précaution

Éduquer le commun des mortels quel que soit son âge sur l'IA, les données, la propriété des données

Créer un fonds d'indemnisation pour les victimes de vol de données et de l'OA en général

Interdire les robots militaires

Please reload

© 2017 Déclaration de Montréal pour le développement responsable de l'IA

Université de Montréal

Suivez-nous!

  • Grey Twitter Icon
  • Grey Flickr Icon